Connectivité pour tous : Facebook veut investir dans le développement de l’accès Internet pour les pays pauvres!

-

Dans un document publié ce mercredi 21 Août, et intitulé Is Connectivity a Human Right? (La connectivité est-elle un Droit de l’Homme ?), le PDG de Facebook,  Mark Zuckerberg, se montre bien décidé à œuvrer pour l’avènement d’un monde entièrement connecté où chacun aurait accès à Internet – et, bien sûr, à Facebook-  grâce à internet.org, une association lancée ce 20 août.

«Nous avons déjà investi plus d’un milliard de dollars pour connecter les habitants de pays en voie de développement, au cours des dernières années, et nous avons prévu de continuer», explique Mark Zuckerberg.

Le plan repose sur trois aspect principaux :

  • Rendre l’accès internet plus abordable, voire gratuit, en rendant la transmission des données plus efficientes

  • Optimiser les apps et services internet de façon à utiliser moins de données

  • Aider les entreprises à accélérer le taux d’adoption du net

A y voir de près, la stratégie d’Internet.org se base donc essentiellement sur la téléphonie mobile. Logique : on dénombre à peu près autant de lignes mobiles actives que de personnes sur la planète. En Afrique sub-saharienne, la téléphonie mobile a connu une croissance de 44% depuis l’an 2000, portant le nombre de lignes en 2012 à 475 millions dont 100 millions rien qu’au Nigeria.

Autre phénomène important : la course aux smartphones low-cost. Au Kenya, Safaricom entend se spécialiser dans la vente de smartphones à moins de 80 euros. Microsoft a lancé une initiative en collaboration avec l’opérateur chinois Huawei pour commercialiser un smartphone « 4Afrika » à 130 euros. Le constructeur français Archos propose lui aussi un modèle d’entrée de gamme à 80 euros.

En insistant sur les mots « aide » et « soutien » dans le communiqué et une vidéo d’introduction larmoyante, Mark Zuckerberg veut nous faire croire qu’il n’agit que par philanthropie. Toutefois, l’initiative de ce projet, dont les conséquences seront positives pour certaines régions pauvres, n’est évidemment pas dénuée de calcul. Pour Facebook, augmenter l’accès à Internet, est une manière d’accroître le nombre de ses utilisateurs. Le réseau social, qui se heurte à la saturation des marchés développés, s’offre ainsi de nouvelles perspectives économiques dans des régions certes trop pauvres aujourd’hui pour intéresser les annonceurs, mais dont les revenus devraient augmenter dans les prochaines décennies.

internet.org compte, outre Facebook, six autres membres fondateurs: NokiaSamsung, l’équipementier télécom Ericsson, l’éditeur de logiciels Opera, les fabricants de semi-conducteurs Qualcomm et MediaTek.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s