Le développement à portée de main pour l’Afrique?

0enfants_ethiopie1L’Afrique avance, peut-être pas à un rythme régulier, peut-être pas aussi avec le meilleur indice de développement qui soit,  mais elle avance qu’à même! En effet selon le très américain Population Reference Bureau, nous avons passé la barre de Un Milliard d’habitants.

Un Milliard ! Le chiffre en lui-même fait géant et fait peur de fois. Un chiffre atteint, malgré le maintient et même l’entretien de zones de guerre permanente depuis près de 20 ans, après avoir « génocidé »  à tout bout de champs le continent africain et tenter d’envoyer un trop plein de population chez nos voisins. Le cap de 24 million de blédards en plus chaque année est resté imperturbable. Même que l’institut estime que en 2050 nous serons, tenez vous bien, deux milliards. Incroyable non ? Un milliard de populace en plus en juste 40 ans. Et comme les indiens et les chinois, la victoire par le nombre est réalisable pour l’Afrique ?QACTU_IMG_PREVIEW

Selon le Fond des Nations Unies pour la Population (UNFPA), la croissance rapide et continue de la population représente une plus grande menace à la réduction de la pauvreté dans la plupart des pays que le Sida. L’idée que la croissance démographique est un frein au développement semble évidente pour plusieurs personnes. D’abord l’Afrique ce n’est pas un seul pays mais une collection hétéroclite de pays plus que différents. Ainsi donc, la progression démographique ne se fait pas de la même façon en RD Congo et au Malawi. En plus, le même institut fait part du fait que non seulement 50% de la population mondiale est sous le seuil de pauvreté (qui est fixé à 2$ par personne et par jour) mais que en plus elle se trouve en majorité en Afrique. Rappelons à ceux qui ont encore le tort de l’ignorer, le premier problème actuel en Afrique c’est l’accès à l’eau potable. Or face à une raréfaction des ressources on se demande bien comment l’on va nourrir tout ce beau monde. Dans certains pays comme l’Algérie et l’Ouganda pour ne citer que ceux là, l’âge de 50% de la population est en dessous de 15 ans. Ça en fait du monde qui va grandir et qui va exprimer des aspirations avec toute la force qui caractérise la jeunesse. Je ne sais pas si nos dirigeants ont anticipé la chose où bien s’ils parient sur le fait qu’ils ne seront plus parmi nous à ce moment là, dans le plus pur style après moi le déluge.

Certes ces idées remontent à l’économiste Thomas Malthus au 19ème siècle. Ainsi pour certains économistes tel Nicholas Eberstadt, économiste à l’American Enterprise Institute à Washington DC, pense « comme de nombreux groupes de pression et ONG, l’UNFPA continue de s’accrocher à des erreurs d’analyse élémentaire, contre l’évidence des faits . Le vingtième siècle a vu la démographie humaine multipliée par quatre et atteindre plus de six milliards d’individus, mais la production alimentaire a largement dépassé la croissance de la population, l’espérance de vie moyenne a doublé étant désormais au dessus de 60 ans, alors que le PIB par tête a plus que quintuplé. Dans les années soixante les alarmistes tels que Paul Ehrlich prédisaient une famine de masse dans le monde entier.

Bien sûr, un nombre terrifiant d’individus vivent toujours aujourd’hui dans une misère abjecte, accablé par la maladie et la faim, mais le qualificatif correct pour décrire cela est « pauvreté » et non pas « surpopulation ». Dans des pays où les individus ne peuvent être propriétaire en toute sécurité, ne peuvent librement vendre leurs productions et ne peuvent être protégés par le droit, alors l’Etat y est le servant de la pauvreté ».

Moi le citoyen lambda, je me réjouis du fait  que l’on soit plus nombreux. TOutefois, il faut bien tôt ou tard que des voix s’élèvent pour rappeler que cette démographie doit être  sérieusement mis sous contrôle individuellement dans chaque pays. Car à ce stade en plus du nombre de frères et sœurs, c’est hélas le nombre de malheureux et de victimes que l’on augmente.

Publicités

Une réponse à “Le développement à portée de main pour l’Afrique?

  1. Oui, espérons que Nicholas Eberstadt ait raison et que l’Afrique puisse se développer par le nombre comme la Chine et l’Inde!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s