Séminaire national de sensibilisation de la Commission de l’informatique et des libertés (CIL).

La Commission de l’informatique et des libertés  a organisé un séminaire  national sur « les enjeux de la sécurité de l’information et de la protection des données à caractère personnel dans les médias et sur internet » les 2 et 3 avril 2009 dans la salle de conférence de la Chambre de Commerce, d’Artisanat et d’Industrie de Bobo-Dioulasso.img_8054

Au Burkina Faso, la loi 10-2004/AN du 20 avril 2004 portant protection des données à caractère personnel, règlemente la collecte, la conservation et l’exploitation des données personnelles. Le non respect de cette règlementation peut être ainsi sanctionné par le juge mais aussi par l’autorité administrative indépendante qu’est  la Commission de l’informatique et des libertés (CIL). Mais les responsables des médias sont-ils toujours conscients de leur responsabilité quand ils pensent informer par la diffusion d’information pouvant porter sur la vie privée d’une personne ?

C’est pour répondre à cette préoccupation que la Commission de l’informatique et des libertés (CIL) a organisé un séminaire  national sur « les enjeux de la sécurité de l’information et de la protection des données à caractère personnel dans les médias et sur internet » les 2 et 3 avril 2009 dans la salle de conférence de la Chambre de Commerce, d’Artisanat et d’Industrie de Bobo-Dioulasso.

Placée sous le patronage du Gouverneur des Hauts Bassins, Monsieur Pascal T. BENON, la cérémonie officielle d’ouverture est intervenue le vendredi 2 avril pour  lancer les travaux du séminaire.  Cette cérémonie a été ponctuée par deux allocutions, celle de la présidente de la CIL, Madame Ouattara Alimata et le discours d’ouverture du gouverneur.img_8024

Ce séminaire vient à pic car il intervient après une période traversée par la CIL que l’on pourrait qualifier de difficile qui a fait couler beaucoup d’encre et de salives. En effet, on se souvient des rumeurs qui ont alimenté toute la presse et qui fait état de mauvaise gestion, de surfacturation à la CIL.

Ce n’est certainement pas pour rien que les hommes de média ont constitués le public cible pour ce séminaire qui est la première d’une série qui sera organisée dans toutes les 13 régions du Burkina Faso et qui concernera d’autres publics cibles.

Le séminaire organisé sous forme de sessions avait pour objectifs entre autres :

–           De faire prendre conscience aux animateurs de média, des nouvelles mesures édictées par le législateur burkinabé pour faire respecter les données à caractère personnel,

–          De permettre à ces responsables de débattre sur leurs responsabilités face au respect de la vie privée des personnes qui font l’objet de leurs informations et au-delà de leurs lecteurs,

–          De renforcer les capacités des journalistes burkinabè en qui concerne les dangers de la protection des données à caractère personnelles afin qu’ils puissent mieux contribuer à la sensibilisation de la population au niveau du pays,

–          D’informer et renseigner les participants sur les risques et dangers sur les risques et danger pour la protection des données et de la vie privée pouvant résulter d’une utilisation des plateformes Internet et des services proposés par celles-ci.

Et pour l’atteinte de ces objectifs, les séminaristes ont eu droit à huit (08) communications présentées par d’éminents conférenciers. Les thèmes ont variés autour  de la question du traitement des données à caractère personnel donc de la loi 10-2004/AN du 20 avril 2004 portant protection des données à caractère personnel, règlemente la collecte, la conservation et l’exploitation des données personnelles.

La construction des nouveaux édifices démocratiques a engendré un boom du secteur des médias dont l’importance s’est tellement affirmée au cours de l’histoire qu’il est largement admis aujourd’hui qu’ils constituent le  4e pouvoir. En effet, l’action des médias est si prégnante sur la vie publique qu’il n’est  pas exagérer d’affirmer qu’ils  rythment tous les domaines et toutes les dimensions de la vie sociale. C’est désormais par elles que les populations ont conscience de leur existence dans un environnement global, de la réalité  concrète dans laquelle elles vivent. Les médias véhiculent donc, à l’endroit de toutes les couches sociales qui relèvent de la vie publique mais parfois (et même très souvent)  de la vie privée des individus, ce qui peut inévitablement entraîné des conséquences difficiles à accepter.

Aussi, il faut veiller à une utilisation diligente des données à caractère personnel car la frontière entre vie publique et vie privée reste mince et est vite franchie avec les conséquences fâcheuses qui peuvent en découlées.

Pour de plus amples informations sur la CIL et le séminaire, vouloir visiter : http://www.cil.bf

Publicités

2 réponses à “Séminaire national de sensibilisation de la Commission de l’informatique et des libertés (CIL).

  1. Juste pour saluer l’initiative de la CIL pour la tenue d’un atelier à Ziniaré où j’ai eu la chance de participer du 30 au 31 juillet 2009.J’attends la formation des formateurs car si la CIL n’était pa créee il fallait le faire vite et maintenant!
    merci

  2. Pingback: SNI 2011: tout sur la cyber criminalité avec la CIL

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s